Inspection des écoles françaises d’Afrique occidentale

Accueil / Formation continue / Comptes-rendus de stage / Archives des comptes rendus de stages / Stages du PRF 2009-2010 / Deux aspects du programme de mathématiques au cycle 2 : organisation et (...)

Deux aspects du programme de mathématiques au cycle 2 : organisation et gestion des données et géométrie

18 au 22 janvier 2010, Cours Lamartine, Abidjan - Jean-Jacques DABAT-ARACIL

JPEG - 134.4 ko
En salle de formation...

Merci à Jean-Jacques DABAT-ARACIL et à l’ensemble des stagiaires pour le compte-rendu de stage.

Lundi 18 janvier Bilan de la journée
Accueil présentation
- Objectifs, enjeux, déroulement du stage
- Recueil des représentations initiales/ géométrie et échanges (« c’est, ce n’est pas »)
- Rappel historique sur la géométrie
- Ateliers de pratiques en géométrie
- Bilan de la journée et perspectives
Le relevé des attentes des stagiaires s’organise autour de 3 axes principaux : la réactualisation des connaissances, la mise en œuvre (place de la manipulation), le repérage des difficultés et les stratégies de contournements, l’évaluation des compétences

Cette journée a permis de clarifier et de rappeler :

- Les axes des programmes

- Le rappel de notions (arêtes, faces, solides, sommets…) et l’établissement d’un glossaire

- Les différentes formes de représentation des données (diagramme, histogramme, tableaux…) et une progression sur 3 ans

- Les représentations / l’activité géométrique (« c’est, ce n’est pas »)

- Une expérimentation d’un matériel simple et qui interroge les élèves : la pomme de terre et les polydrons

- La nécessité d’une vigilance lors de la passation de consigne (formulation sur diverses formes, reformulation par un ou plusieurs élèves, éliminer les éléments d’incompréhension, expliciter l’implicite…)

- La plus-value du travail en groupe pour la confrontation des stratégies, des résultats, argumentation et validation

Mardi 19 janvier Bilan de la journée
- Rituels (les données pertinentes)
- Analyse critique d’une séance (vidéo)
- Préparation d’une séance de classe
- Bilan de la journée et perspectives
- La réflexion sur la gestion des données a permis de proposer une progression non exhaustive d’outils de représentation
- Un rappel des éléments incontournables d’une fiche de préparation
- Réactualisation de l’enchaînement des étapes d’apprentissage
- Rappel sur le classement de solides
- Proposition d’activités pour travailler les solides
- Poursuite du rappel des définitions des termes géométriques
- Echanges lors la définition des contenus et des activités à mettre en œuvre lors des visites en classe : GS (formes géométriques), CP (quadrillage), CE1 (gestions de données)
- Installation de 5 étapes pour s’approprier un mot nouveau
Mercredi 20 janvier Bilan de la journée
- Promenade géométrique et son exploitation artistique et géométrique
- Activités pratiques autour du terme « (se) repérer »
- Préparation des séances en classe
- Bilan de la journée et perspectives
- La promenade géométrique a permis de mettre en évidence le passage des sensations aux perceptions, puis aux représentations par la sollicitation de compétences sensorielles, cognitives et relationnelles.
- Installation d’une vision transdisciplinaire en vue de faciliter le transfert des connaissances et des compétences : création d’une représentation plastique, lecture de comptines, textes, poésies, production de petits livres).
- L’expérimentation des activités de repérage avait pour objet de mettre en évidence la nécessité d’une diversité de supports et d’activités, au service d’une représentation de l’espace, des localisations et déplacements, s’appuyant sur le langage oral puis écrit : jeu du château, du paravent et le lotogéo
- Découverte et manipulation d’un traitement de texte sous Publisher pour une production d’écrit en lien avec la situation vécue (promenade géométrique)
- Pour aider l’enfant à se repérer, il faut partir de son environnement proche (espace vécu) pour l’amener à se repérer sur une feuille (espace représenté). On passera d’abord par des informations visuelles
JPEG - 134.5 ko
Séance en classe
Jeudi 21 janvier Bilan de la journée
- Retour sur les observations : présentation par groupe d’observation + échanges
- Ateliers de pratiques (Axe 3 : utilisation de la règle et de l’équerre)
- Bilan de la journée et perspectives
- La mise en œuvre de la situation problème « bâtons chinois » a favorisé la mise en évidence des éléments de réflexion quant à la démarche et aux supports utilisés
- Une proposition de situations devrait inciter à la mise en œuvre de situations problèmes telles que : logix, « qui-est-ce ? » en visant les problèmes pour chercher.
- La mise en œuvre de séances en classe a permis de s’interroger sur le rôle de l’enseignant (étayage), la place donnée aux différentes stratégies des élèves, la verbalisation
- La place de la représentation comme outil au service des apprentissages, de la communication et de la conscientisation et non comme une finalité
- Lien entre la complexité de la situation et la démarche à mettre en œuvre lors de la résolution de problème
- La découverte d’outils informatiques (CD rom, logiciels) permet d’envisager la différenciation et les remédiations en géométrie
Vendredi 22 janvier Bilan de la journée
- Expérimentation de situations problèmes
- Comment concevoir un cahier de géométrie
- Concertation autour des programmations
- L’expérimentation par le groupe de réelles situations problèmes facilite la prise de conscience de la démarche à installer
- Une conception de cahier de géométrie est proposée après étude des documents relevés dans différentes classes : cartes d’identité, vocabulaire, essais…
- L’étayage de l’enseignant est indispensable pour faire progresser l’élève dans les apprentissages
- Importance de la diversité dans les supports, les entrées dans les apprentissages, les situations
- La confrontation des différentes programmations présentes dans les classes des stagiaires débouche sur une mise en cohérence des activités avec les compétences à travailler
- Un inventaire des différentes activités de reproduction et de traçage présentes dans les manuels débouche sur la présentation d’une séquence et d’un matériel (géoplan)
Bilan général effectué en fin de stage

Le stage est considéré par l’ensemble des stagiaires comme très positif et riche. Ces derniers ont fait preuve d’une grand dynamisme et se sont très largement investis sur les différents aspects : réflexion, vie de groupe, mutualisation…Même si, sur certains aspects, ils ne se sentent pas pleinement aguerris, ils sont prêts à une mise en application dans les classes.

Points positifs

Réassurance dans un domaine peu maîtrisé.

Alternance dans les modalités de travail (binôme, groupe, collectif, individuel) permettant des échanges et une réflexion suivie.

Analyse de situations d’apprentissages permettant de dépasser les blocages.

Equilibre entre apports théoriques et aspects pratiques.

Elaboration et menée de séances.

Matériel réutilisable en classe.

Point d’appui sur les programmes et le socle commun.

Rappel des notions mathématiques.

Réalisation de matériel (passe formes, équerre, gabarit, jeux).

Demandes

Poursuite de la réflexion dans le domaine de la résolution de problèmes.

Développement des stages de formation continue.


Documents joints