Inspection des écoles françaises d’Afrique occidentale

Accueil / Formation continue / Comptes-rendus de stage / Archives des comptes rendus de stages / Stages du PRF 2009-2010 / Objectif : niveau A1/A2 en Anglais

Objectif : niveau A1/A2 en Anglais

15 au 18 mars 2010, Cours Sévigné, Abidjan - Bertrand VITTECOQ

Vingt et un participants, intervenants et titulaires de classe, se sont retrouvés pendant quatre jours au Cours Sévigné pour ce stage animé par Bertrand VITTECOQ, IA-IPR d’Anglais dans l’académie de Rouen. Merci à tous pour l’élaboration du compte rendu.

Le programme du stage

Word - 37 ko (Word, 37 ko)

La photo des stagiaires pour St Patrick’s Day

Cliquer pour agrandir

JPEG - 104.4 ko

Le compte rendu du stage

Télécharger la version Word du compte rendu.

Word - 31.6 ko (Word, 31.6 ko)

LUNDI 15 MARS 2010

• PRESENTATION

• CHANSON « English Up »

English Up ! English Down !
English all around
English East ! English West !
English is the language I speak best !

• PRESENTATION DES OBJECTIFS
- Trois mots clés à retenir : connaissances, capacités et attitudes.

• SOCLE COMMUN / palier 2 : Atteindre le niveau A1 de l’échelle de niveaux du CECRL, voire A2 en fin de CM2 dans les 5 activités langagières
- réagir et dialoguer
- comprendre à l’oral
- parler en continu
- lire
- écrire

• CHANSON : « I’m always right » (Travail sur le rythme et intonation – Stress sur “always”)

• LORS D’UNE SÉANCE DE LANGUE, L’INTERVENANT DOIT :
- situer la séance dans une progression des apprentissages (séquence) au service d’une tâche finale
- réactiver les acquisitions antérieures, nécessaires pour atteindre l’objectif visé
- structurer sa leçon
- entraîner les élèves à comprendre une langue orale authentique
- développer l’expression orale des élèves
- réagir de façon pertinente aux erreurs et utiliser des techniques de correction adéquates
- introduire les éléments linguistiques nécessaires et les faire pratiquer, les fixer au sein de tâches intermédiaires
- organiser des activités communicatives dans l’esprit de l’approche actionnelle (élève = acteur social)
- intégrer les aspects culturels
- bien cibler le travail personnel (revoir ce qui a été vécu en classe, mémoriser le lexique,…)
- évaluer les acquisitions des élèves

• RECOURS AU FRANÇAIS
- consignes en anglais : utiliser le français lorsque la consigne est complexe
- pas de traduction ; utiliser les images, les mimiques, la gestuelle.

• CHANSON : «  The snack time song »
Travail possible sur plusieurs champs lexicaux, grammaire intégrée (pluriel), fixation du lexique en contexte

• ACTIVITE POUR SE CONNAITRE/ REAGIR ET DIALOGUER
“ Find somebody who…”
Cet exercice permet de mobiliser les questions (Do you like… ? Can you… ? Are you… ?) et de les utiliser à des fins réellement communicatives.
Lors de la synthèse, on peut faire réfléchir les élèves sur les énoncés pratiqués et raisonner. Exemple : passage du singulier au pluriel (He likes… / They like…).

Pour un effectif lourd, partager la classe en plusieurs groupes ou donner des activités différentes – L’activité ne doit pas durer plus de 5 mn (4/5 questions) et doit cibler une structure (Do you like ? par exemple….) à fixer dans l’optique de la réalisation de la tâche finale (ici : se connaître / découvrir l’autre)
Cette activité peut générer du bruit mais un certain niveau sonore est incontournable en classe de langue. L’essentiel est que le “bruit” soit productif.

• ACTIVITE POUR PARLER EN CONTINU
Chaque stagiaire a une consigne particulière : “Tell us about the best book you have read.”
Pour les élèves, contextualiser :
- Give three things you like or you don’t like
- Speak about your favourite day, sport…
- Tell us about your family
- Speak about your daily routines...

• CONSTRUCTION D’UNE SÉANCE
- faire preuve d’initiative
- prendre en compte les différents profils d’élèves (auditifs, visuels et kinesthésiques)
- partir des aptitudes, des compétences et des centres d’intérêt des élèves
- favoriser l’interdisciplinarité et la transversalité
- expliciter les objectifs aux élèves
- voir l’anglais comme un outil de communication
- rendre l’élève acteur au sein d’activités qui font du sens
- parler pour dire quelque chose, contextualiser, mettre l’élève en situation.
- viser la maîtrise des formes mais aussi l’expression corporelle, la maîtrise des sons, des rythmes, …
- diversifier les supports et les outils
- veiller à la cohérence du projet pédagogique.

• CHANSON : «  Look at the sky »

• DISTRIBUTION DE LA FICHE “Who are you ?

MARDI 16 MARS 2010

• L’ESPACE CLASSE
1- L’affichage (L’importance de l’affichage dans une classe)
L’affichage doit tenir compte du monde britannique / anglo-saxon et aussi des pays voisins de la Côte d’Ivoire (pays africains anglophones). Il faut qu’il y ait aussi des affichages de travaux d’élèves dans la classe.
Les aides visuelles peuvent également cibler l’anglais des consignes ou certains points grammaticaux.

2- Les rituels
- Importance de la date (travail régulier nécessaire pour fixer jours, mois, numération ordinale). Oral/écrit à entraîner
- L’anglais de la classe et des consignes (petites phrases ritualisées – contrat de classe)

• LA SEANCE EN LANGUES VIVANTES
Faire vivre à ses élèves une séance de langue vivante, c’est :
- leur annoncer l’objectif de la tâche qui a été défini par l’enseignant,
- dire et faire, agir
- mettre l’élève au sein des tâches,
- encourager la prise de risque,
- valoriser l’élève,
- ne pas mettre systématiquement l’erreur en exergue sauf si elle porte sur l’objectif même de la tâche,
- utiliser la langue avant d’évaluer, entraîner les élèves à ce sur quoi ils seront évalués
- travailler en équipe.

1- Présentation de la séance
- Rebrassage d’éléments sur lesquels on va s’appuyer pour présenter la nouveauté
- De l’oral \ de l’écrit
- De la compréhension \ de l’expression
- Des phases de communication \ de langue utilisée avec correction
- Des activités toniques \ des activités apaisantes
- Des configurations variées du groupe
- Utilisation de supports variés
- Les activités doivent être courtes \ nombreuses \ s’enchaîner et viser des objectifs précis au service du projet final

N.B : Prévoir leur minutage, leur enchaînement et il faut qu’il y ait de la cohérence. Il faut une production à la fin de chaque séquence.

2- Les mots clés de la séance
- Mise en route \ rituel
- Rebrassage des séances précédentes
- Introduction de la nouveauté (lexique / structure syntaxique…)
- Fixation, appropriation (dédramatiser l’erreur)
- Découverte du rapport phonie-graphie
- Traces écrites
- Rituel de fin de séance

• PLACE DE L’ECRIT
Il faut absolument une trace écrite à la fin de chaque séance pour le cycle 3 et, si possible, pour le cycle 2 également (cette trace pourra parfois prendre la forme d’un document dactylographié collé dans le cahier).
Dans le cahier, il faut toujours écrire la date, un titre si possible, donner des productions d’élèves.
La trace écrite doit être le reflet du travail oral de la séance. Elle se construit collectivement après manipulation orale.

• L’EVALUATION D’UN NIVEAU DE COMPÉTENCE (A1, A2… ; exemples : évaluation de Rouen, évaluation de Cambridge)
Elle doit se faire dans les 5 activités langagières :
- Écouter
- Lire
- Prendre part à une conversation
- S’exprimer oralement en continu
- Écrire
Ceci suppose bien sûr que les élèves aient été entraînés dans ces domaines.
Exemple donné de l’évaluation académique de Rouen d’anglais 2009 : elle sert de bilan en fin de cycle 3 mais aussi de diagnostic pour les enseignants, les erreurs récurrentes devant être mieux anticipées dans les apprentissages en amont et traitées en aval au collège, d’où l’importance de développer le travail interdegré.

• L’EVALUATION DIAGNOSTIQUE : Banqoutils
(www.banqoutils.education.gouv.fr)
Elle porte en règle générale sur l’objectif (ou les objectifs) prioritaire(s ) de la séance ou de la séquence.

MERCREDI 17 MARS 2010

• LANGUE ET CULTURE
Saint Patrick’s Day :
- Objectif : intégrer la culture irlandaise (St Patrick’s Day) dans une séquence / tâche finale : danse irlandaise.
- L’importance de ce jour en Irlande.
- Qui était Saint Patrick ?
- Les célébrations de ce jour.
- “Ireland” (drapeau, symboles).
- Pratique de la danse traditionnelle irlandaise au son de la musique : « Heel toe Heel toe … »
Le formateur a suivi les étapes suivantes :
- Il est parti d’un mot clé (Patrick)
- brainstorming au cours duquel la liaison phonie – graphie a été mise en exergue. Partir de ce que les apprenants connaissent
- choix des mots : cela a permis de travailler l’écrit / l’orthographe épellation et la lecture (mise au point phonologique)
- sous la dictée d’un des stagiaires, certains mots ont été effacés
- activité d’écoute (phonie – graphie).

• SUPPORTS ET OUTILS EN CLASSE D’ANGLAIS
De nombreux supports et outils ont été distribués aux stagiaires.

1) Bingo Game
- Un élève écrit des mots au tableau en relation avec un thème (la cuisine, par exemple, ou tout autre mot).
- Les élèves choisissent chacun quatre / cinq mots dans la liste et les écrivent sur leur feuille.
- Un autre élève efface les mots au tableau au fur et à mesure qu’ils sont donnés par les enfants. Avant d’effacer les mots, le professeur prendra soin de tous les copier sur une feuille.
- Le professeur lit alors quelques mots de la liste et les élèves barrent ceux qu’ils reconnaissent dans leur liste de quatre / cinq mots.
- Le gagnant est celui qui a barré tous les mots de sa liste. Il crie « Bingo ! » et lit, à la demande de l’enseignant, sa liste de quatre / cinq mots.
- Le second et le troisième lisent à leur tour leurs listes et le professeur continue de donner les derniers mots.
- Lorsqu’il ne reste plus qu’un mot à lire, ceux qui n’ont pas encore dit « Bingo ! » se lèvent et disent en même temps le mot qu’ils n’ont pas barré sur leur feuille (mot qui devrait être identique pour tous ceux concernés).

2) Remise de documents : flashcards, posters, poèmes, chansons

3) Écoute et apprentissage de la chanson « Molly Malone »

4) Présentation de la méthode « Hop in » (ouvrage de l’enseignant et livret d’activités de l’élève/ flashcards, posters)

5) Brève intervention sur des idées pouvant servir en DNL (une danse traditionnelle/pays et capitales…)

JEUDI 18 MARS 2010

• ACCUEIL
Rebrassage de la séance de la veille par des comptines
- Sur le corps humain « I hear thunder »
- Sur le temps « I see the snow » que les stagiaires ont adapté « I see the sun.. »

• RETOUR SUR LA JOURNEE DE ST PATRICK’S DAY (questionnaire)

• MISE EN SITUATION
Exercice de mémorisation.
Le formateur prononce une phrase. Celle-ci est reprise par un premier stagiaire. Le formateur reprend cette phrase et y ajoute un élément. Un second stagiaire répète cette dernière phrase. Et ainsi de suite…
Exemple :
1. Fifty
2. The captain was fifty
3. I’m telling you the captain was fifty
4. I’m telling you Captain John Philip was fifty, etc…
L’objectif étant de travailler la mémorisation et l’enrichissement d’énoncés afin d’entraîner à la prise de parole en continu.

Second exercice. Un thème : l’alimentation (adaptation à un public d’élèves niveau A1 / A2).
Un premier stagiaire prononce la phrase (I like alloco). Un second y ajoute un élément (I like alloco and bread). Un troisième poursuit (I like alloco, bread and fish). Etc…

• L’ENSEIGNEMENT DE PARTIES DE DISCIPLINES NON LINGUISTIQUES EN ANGLAIS (DNL)

1. Rappel sur les instructions (annexe VIII de la circulaire de rentrée de l’IEN)
- les traces écrites laissées à l’issue de chaque séance doivent figurer dans les cahiers correspondant à la discipline enseignée (géographie, sciences, mathématiques…) ;
- l’évaluation se fait dans la langue que l’enfant maîtrise le mieux ;
- au CP, on ne s’interdira pas le recours à l’écrit, l’épellation en anglais et la mémorisation orthographique de mots anglais ;
- les séances seront réalisées en collaboration étroite avec l’enseignant titulaire responsable de la classe ; on pourra par ailleurs utiliser les modules testés figurant sur le site de l’inspection ;
- le lexique appris au cours de la séance pourra être noté dans le cahier d’anglais et sa maîtrise pourra être évaluée dans le cadre des séances d’enseignement de la langue anglaise ;
- établir en septembre une programmation annuelle des modules d’enseignement d’une partie de disciplines en anglais ;

Il est rappelé que le temps consacré à la DNL est de 18 heures annuelles par classe (0h30 x 36 semaines). Cet enseignement ne peut être pris sur l’horaire consacré à l’enseignement de la langue anglaise (1h30 par semaine pour chaque élève).

2. Mise en situation
Travaux sur divers modules produits dans les écoles ou en ligne sur le site de l’Inspection.
Quelques conseils :
- choisir une discipline dans laquelle on se sent à l’aise (elle ne peut être imposée par l’enseignant responsable de classe),
- au moins pour la première année, plutôt cibler des disciplines comme la géographie, les arts visuels, l’éducation physique et sportive, l’éducation musicale, les mathématiques (numération, géométrie, opérations…), c’est-à-dire des disciplines où le conceptuel n’est pas trop présent, où le langage accompagne l’action,
- programmer les modules avec chaque enseignant responsable de classe en début d’année scolaire,
- travailler avec l’enseignant responsable de classe pour élaborer le module, utilisation des manuels et guides du maître,
- bien définir l’objectif disciplinaire du module et celui de chaque séance,
- élaborer une séance 0 suffisamment riche pour donner aux élèves les moyens de pouvoir s’exprimer tout au long du module (lexique et structures langagières),
- rebrasser le contenu de la séance 0 au début de chaque séance,
- l’enseignant responsable de la classe est présent au cours des séances de DNL (il s’assure notamment en français de la compréhension des consignes données en anglais par l’intervenant),
- veiller à travailler au cours des modules de DNL les cinq activités langagières (pas uniquement la compréhension orale).